• Actualités
  • "Eviter que le numérique augmente la fracture sociale"

"Eviter que le numérique augmente la fracture sociale"

3 questions à Guillaume Cherel, adjoint au Maire de Saint-Palais-Sur-Mer en charge des finances et du numérique.

9 communes de la presqu’île d’Arvert, associées au sein du groupement « Coclic’O », proposent depuis le 15 novembre 2021, en partenariat avec Soluris, un service gratuit d’accompagnement à l’usage des outils numériques. Deux Conseillers Numériques France Services, Franck FOULON et Bryce RIOTTO, accueillent toute personne rencontrant une difficulté dans l’utilisation de son ordinateur, son smartphone ou sa tablette.

 

Guillaume CHEREL, Franck FOULON, Bryce RIOTTO et Hubert COUPEZ lors de la conférence de presse (photo de la ville de Saint-Palais-Sur-Mer)

Un nouveau service, pour quelles raisons ?

Nous vivons aujourd’hui dans une société où la plupart de nos activités personnelles, professionnelles ou sociales passent par l’utilisation d’un ordinateur ou d’un smartphone : recherche d’emploi ou de logement, achats en ligne, démarches administratives, santé, formation, télétravail…

Or une partie de la population se trouve en difficulté pour accéder à ces nouveaux outils.

Nos communes étant les premières interlocutrices de proximité, un de nos enjeux majeurs est notamment de garantir l’accès aux droits et donc à ces services essentiels, dont nous avons tous besoin. Il s’agit d’éviter que le numérique augmente la fracture sociale. Des personnes pourront également venir nous voir pour d'autres problématiques : je pense à une utilisation plus ludique au numérique, par exemple pour utiliser les réseaux sociaux, qui peut donner envie d’apprendre ensuite à aller plus loin. Aujourd'hui, on sait que pour être un citoyen, pour vivre pleinement, on a besoin du numérique.

Coclic’O est un nouveau service qui vise à rendre l’usage du numérique accessible à tous.

Qui pourra bénéficier de ce service ?

Chacun d’entre nous (jeunes, étudiants, particuliers, professionnels, retraités…) ! Nous ne disposons pas toujours des connaissances nécessaires, ou nous n’avons parfois pas assez confiance en nous pour les utiliser. Par ailleurs, les outils proposés sont souvent complexes : même les personnes les plus autonomes peuvent parfois se trouver en difficultés pour accéder à certains services.

 

Le service Coclic’O, pour quoi faire ?

Nos 9 communes (Arvert, Breuillet, Chaillevette, La Tremblade, Les Mathes - La Palmyre, Saint-Augustin sur Mer, Saint-Palais-sur-Mer, Saint-Sulpice de Royan et Vaux-sur-Mer) et leurs CCAS, appuyés par Soluris, se sont réunis pour renforcer et professionnaliser l’offre d’accompagnement numérique de leurs habitants. Le groupement de nos communes a vocation à mettre en place une stratégie d'inclusion numérique sur l’ensemble de notre territoire en réfléchissant à la meilleure façon d'éviter que des personnes soient laissé de côté dans leur rôle de citoyen.

Dans ce cadre, nos deux Conseillers Numériques France Services recrutés par Soluris assurent des permanences sur rendez-vous sur chacune de nos communes. Ils peuvent aussi se rendre à domicile pour les personnes rencontrant des difficultés de mobilité. Ils pourront également prochainement organiser des ateliers et des formations.