Anticipation et accompagnement par Soluris, les clés du succès pour un passage réussi au référentiel M57

3 questions à Sabrina Mariani, Secrétaire Générale de Corme Royal, qui a fait le choix d’adopter le référentiel M57* dès janvier 2023.

Sabrina Mariani
Sabrina Mariani

Soluris aide ses adhérents à basculer sur ce nouveau référentiel qui sera appliqué au 1er janvier 2024 pour toutes les collectivités locales. Cet accompagnement avec la suite Cosoluce comprend webinaires et assistance par ses experts métiers, déjà rôdés par le passage dès janvier 2023 pour plus de 150 adhérents, il est inclus dans les prestations de la contribution annuelle.

1 – Comment s’est déroulé le passage de la M14 à la M57 ?

Très bien ! La commune de Corme Royal avait fait le choix de basculer de la M14 à la M57 dès le 1er janvier 2023. Au départ, nous avions un peu d’appréhension avec le changement de règles mais finalement cela s’est très bien passé : nous disposions de tous les référentiels, et les logiciels “Ambre” pour le budget et “Corail” pour la comptabilité de la suite Cosoluce sont très bien conçus. Des alertes apparaissent quand une adaptation est nécessaire ; par exemple quand j’ai souhaité utiliser un article qui n’est plus disponible dans la M57, j’ai eu une alerte pour en choisir un autre.


Mon inquiétude première concernait la partie budgétaire, mais dans les faits, comme tout était bien configuré, le passage s’est fait limite en cochant juste une case !

Pour cela, il est nécessaire de bien comprendre les nouvelles règles et de choisir la version adaptée à la taille de sa collectivité. En première instance nous avions opté pour le référentiel M57 « développé » car le référentiel M57 « abrégé » comme son nom l’indique, n’était pas assez complet pour notre collectivité : il n’était pas possible de réaliser certaines ventilations comme la M14, mais à l’inverse la version « développée » était trop complexe pour nous. Une fois le plan comptable modifié par Bercy pour essayer de détailler les articles un peu plus, la version M57 « abrégée » est redevenue une version adaptée à nos besoins.


Nous avons eu également à disposition un référentiel unique qui nous a permis de faciliter la gestion budgétaire et comptable de notre collectivité. En définitive, nous ne regrettons absolument pas !

2 – Quel a été le rôle de Soluris ? Comment s’est passé l’accompagnement ?

Grâce aux communications de Soluris, nous avons pris conscience en septembre 2022 qu’il fallait commencer à se préparer. Tout est expliqué sur l’espace adhérent de Soluris, les étapes et le parcours à suivre avec des webinaires. Une aide précieuse car les vidéoconférences sont clairement identifiées et très bien expliquées, et toutes les présentations des webinaires sont disponibles, bien répertoriés.


Et on savait que leurs experts métiers seraient présents pour nous accompagner, nous guider tout au long de ce nouveau process. Si on ne trouvait pas l’information par écrit dans la foire aux questions ou dans les webinaires, on pouvait très bien faire appel à l’assistance de Soluris et avoir une réponse à nos interrogations. Ainsi on avait tous les éléments, il n’y avait plus qu’à se lancer, même si j’ai préféré relire plusieurs fois les règles avant de m’y mettre pour être sûre que tout se passe bien.


Et même, pour les « restes à réaliser », puisque j’en ai eu l’expérience pour le budget : lorsque l’on passe de la M14 à la M57, et que l’on a des “restes à réaliser” sur un article de la M14, le logiciel Ambre permet de transposer simplement les restes à réaliser de la M14 : il y a juste une correction à faire, en 2 clics ; c’est très simple et en cas d’hésitation, il suffit de consulter la Foire aux questions de l’espace adhérent. Pour le logiciel « Corail » nous avons été très rapidement automnes.

3 – Quels conseils donneriez-vous à ceux qui passeront à la M57 au 1er janvier 2024 ?

Surtout ne pas paniquer ! Le maître mot est l’anticipation ! Il faut prendre le temps de bien comprendre les nouvelles règles et comment les appliquer, en assistant à la réunion en présentiel de la DDFiP et aux webinaires de Soluris, et tout se passera bien.

Il faut juste être méthodique, travailler au calme pour bien balayer tous les logiciels et s’assurer que tous les articles soient conformes au nouveau référentiel. Il y a certes une petite gymnastique à faire, mais on est accompagnés, les plans comptables sont consultables facilement, sur Internet, donc cela se fait très simplement.

Il est vrai aussi que nous n’avions pas beaucoup d’investissements, étant une commune de moins de 2 500 habitants, mais ce n’était pas compliqué. Également sur “Parme”, pour les salaires, un ou deux articles à changer, mais c’est tout.

L’avantage aussi de la fonction publique territoriale, c’est l’entraide entre pairs : c’est une force de pouvoir s’appeler en ayant les mêmes questions et peut-être des solutions que l’on n’aura pas encore trouvées, c’est rassurant. Et sinon on fait appel à Soluris!

Autre conseil : la réunion à la DDFiP et les webinaires de Soluris sont suffisants, inutile d’aller chercher un peu partout sur internet, et de multiplier les sources d’informations car elles sont redondantes, et parfois trop théoriques. Ainsi j’ai pu lire qu’il fallait que l’inventaire soit à jour avant la bascule : dans l’idéal, c’est sûrement mieux, mais il ne faut pas se mettre la pression, ce n’est pas un problème si ce n’est pas fait ! nous avons pu passer à la M57 dans un premier temps et mettre à jour l’inventaire dans un second temps. Il ne faut vraiment pas que les collectivités qui basculeront au 1er janvier 2024 sur ce nouveau référentiel s’inquiètent à ce sujet.

* Le référentiel M57 est un référentiel budgétaire et comptable, mis à jour par la DGFiP et la DGCL en concertation avec les acteurs locaux. Il permet le suivi budgétaire et comptable de nombreuses entités publiques locales et remplace le référentiel M14 pour toutes les collectivités territoriales au plus tard au 1er janvier 2024